Accéder au contenu principal

Articles

La nuit qui n’a jamais porté le jour de Jorge Marchant Lazcano : une amitié à Valparaiso en 1940

Comment réagit un pauvre homme découvrant soudainement, par le biais du seul ami qu’il n’eut jamais, l’existence du mal absolu ? C’est sur cette idée que repose l’histoire racontée par l’écrivain chilien Jorge Marchant Lazcano dans La nuit qui n’a jamais porté le jour, un court roman paru au Chili en 1982.
Articles récents

Alger la Noire de Maurice Attia, une plongée au cœur de 1962

Dès la lecture du titre, Maurice Attia nous annonce la couleur, Alger la Noire est bien un polar. En 1962, dans une Alger à feu et à sang, les cadavres de deux jeunes gens, Estelle et Mouloud, sont retrouvés sur la plage de Padovani, ils ont été abattus et le crime semble signé par l’OAS. L’inspecteur Paco Martinez et son collègue Choukroun vont tenter de mener l’enquête...

La Marche royale, Andreas Latzko

La Marche royale est un court roman de l’écrivain austro-hongrois Andreas Latzko (1876-1943). C’est Nathalie Eberhardt, coresponsable des éditions La dernière goutte qui en livre ici une belle traduction pour les lecteurs francophones (d’après une édition allemande parue en 1932). Qu’est-ce qui nous pousse à nous emparer d’un livre ? Une convergence de petites choses, j’imagine, par exemple l’admiration pour une maison d’édition et son travail de découverte de textes étrangers, contemporains ou classiques, parfois rares ou oubliés, toujours percutants.

Mes questions à Étienne Chaize, l'auteur d'Helios

Le magnifique Helios d’Étienne Chaize a été publié par les éditions 2024, une maison d'édition spécialisée dans la bande dessinée et les livres illustrés.

Umami, Laïa Jufresa

Umami de l'écrivaine mexicaine Laïa Jufresa fait partie de ces livres qu’on n’a pas envie de finir, tant ses personnages sont attachants. Ce livre, je savais depuis un moment que je le lirais, car je suis l’actualité de son auteure sur les réseaux sociaux. Alors quand je suis tombée sur l’édition de poche d’Umami en librairie, je n’ai pas hésité.

Station Eleven, Emily St. John Mandel

Station Eleven est un roman post-apocalyptique bouleversant, aussi profond que divertissant. Ce quatrième livre de la Canadienne Emily St. John Mandel est publié en France par Rivages dans une magnifique traduction de Gérard de Chergé.

Sporting Club, Emmanuel Villin

Sporting Club est le beau premier roman d’un ancien journaliste français au Proche-Orient, publié par Asphalte, l’éditeur « des fictions de la ville et des marges »... 

Pour L'Empire, Bastien Vivès & Merwan

Je connaissais la bande dessinée de Bastien vivès, ce virtuose, mais pas celle du collègue avec qui il a réalisé la série Pour L’Empire, Merwan Chabane. En revanche, j’avais déjà pu admirer dans Pablo les talents de coloriste de Sandra Desmazières. Autant vous dire que graphiquement, ces trois tomes sont très réussis.


Une escouade romaine à la conquête de terres inconnues  Pour L’Empire (éditions du Poisson Pilote) raconte l’histoire d’une escouade de l’Empire romain chargée par l’empereur d’aller conquérir de nouveaux mondes. Animée par une soif de combats et de gloire, elle pénètre donc petit à petit dans les terres inconnues. Dans le premier tome, L’Honneur, les hommes sont confrontés à l’inaction et à l’ennui, si bien que l’insubordination et le doute commencent à s’immiscer dans les rangs de l’escouade. Devant eux fuit un peuple d’« hommes sans honneur » (entendez qui n’attaquent pas frontalement la légion romaine, mais pratique plutôt une guerre d’embuscade). Dans le second tom…

La Grande Villa, Laurence Vilaine

La Nantaise Laurence Vilaine a écrit La Grande Villa en 2015, lors de son deuxième passage à La Marelle qui organise à Marseille des résidences d’écrivain (en plus de ses activités d’action culturelle et d’édition). Je me souviens d’ailleurs de l’avoir rencontrée lors d’un Cabinet des lecteurs où elle avait été invitée par Peuple & Culture, lors de sa première résidence marseillaise. À la rentrée de septembre 2016 a donc paru aux éditions GaïaLa Grande Villa, dont le titre fait référence à la Villa des auteurs de La Marelle La Friche) où elle a séjourné.
La Grande Villa : le lieu de la consolation Ce texte, dont l’éditeur nous dit qu’il s’agit d’un roman, raconte la relation entre une femme et un lieu, ou plutôt leurs retrouvailles. Quand elle arrive, la narratrice vient de perdre son père. Les larmes, les pensées envahissantes, la mollesse du corps, l’impression de vacuité, l’écriture impossible... la Villa des auteurs l’aidera à y faire face en devenant un refuge. Dans cette re…

La Dune, Matías Crowder

Dans La Dune (éditions La Dernière Goutte, 2016), l’écrivain Matías Crowder raconte une histoire nimbée de rêve et de surnaturel, mais il la situe dans un contexte historique précis : les années qui suivirent la Campagne du Désert (1879-1881) initiée par le gouvernement argentin pour s’approprier les terres des Indiens. L’ultime étape de cette guerre ayant été la tentative d’extermination de ces populations précolombiennes et l’installation des colons (les huincas, des anciens soldats reconvertis en paysans). Dans le roman, ces événements historiques sont racontés tour à tour par différents personnages : Benjamín Coto, le prêtre du village de Trenque Lauquen où se situe l’action ; Sabino, jeune indien déporté ; Nora, fille de huincas ; Abelardo Renzi, un berger cruel et stupide. 
Le roman débute donc en 1887 alors qu’une dune de sable avance inexorablement sur les terres des colons, dévastant tout sur son passage. Ces derniers interprètent le fléau comme un châtiment divin. La dune est…